Le château

Au cœur du Pays des trois frontières, aux portes du Grand-Duché du Luxembourg et à proximité de la cité médiévale de Rodemack dont il assurait la défense, le château-fort de Preisch fut détruit vers 1680.

Sa motte féodale et ses douves sont décelables dans le parc qui entoure le Château actuel. Celui-ci, dont la construction fut entreprise par Conrad de Soetern et Marguerite de Mérode au début du XVIIème siècle, présente une élévation à deux niveaux. Avec ses dépendances du XVIIème et XVIIIème siècle, l’ensemble dessine deux plans en U à deux cours, celle du château et celle de la ferme.

Depuis 1986, la motte féodale avec son enceinte et ses douves, ainsi que la croix de seigneurie, les façades et les toitures du château, du colombier et des pavillons d’entrée sont inscrits à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques.

Le Domaine de preisch s’étend actuellement sur 170 hectares clos par un mur de 7kms qui abrite un jardin anglais, des moutons Hampshire, un potager, des pâtures et des bois centenaires ainsi qu’un golf de 3X9 trous.

Il appartient depuis 1855 à la famille de Gargan. Charles-Joseph de Gargan (1831-1920) constitua la collection d’objets qui meubla le château. C’est au cours de ses voyages en Italie, Autriche, Portugal, Flandres et Palatinat qu’il réalisa ses acquisitions. L’intérieur du château, dévasté et pillé par l’occupation allemande durant la seconde guerre mondiale fut rénové par Madeleine de Gargan (1928-2000), sa petite fille, maire de Basse-Rentgen et Conseiller Général pendant 18 ans.

Aujourd’hui sa fille, Dominique Charpentier, a réuni des œuvres, meubles et objets de sa famille paternelle et maternelle. La famille Charpentier et la famille de Gargan. La collection du château de Preisch forme un ensemble révélateur d’une démarche historisante de la part de Charles-Joseph de Gargan reprise par ses descendants, le tout dans une propriété qui se transmet de génération en génération avec le même souci de conserver le patrimoine familial et de l’enrichir.

 

Partager

 
 

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter !