La chapelle

La Chapelle de Sainte Madeleine de Preisch

Classée monument historique, la chapelle du château de Preisch a été édifiée en 1773 par François de Lasalle. C’était une chapelle romane, simple austère et solidement bâtie, l’intérieur était nu. Un campanile carré, en bois et surmonté d’une flèche élancée abritait la cloche de la chapelle de l’ancien château fort (cloche baptisée Magdeleine et portant le millésime 1564). C’est celle que l’on peut voir aujourd’hui.

En 1862, La chapelle ayant besoin d’être rénovée, Charles de Gargan décida de transformer le modeste bâtiment : Toutes les parties neuves furent refaites en pierre jaune de Jaumont. Il fit creuser une crypte sous la chapelle où seront inhumés les membres de sa famille, fit ériger un clocher orné d’une flèche en pierre de 13 mètres de haut, fit construire derrière l’autel une sacristie,  remplaça les fenêtres par des vitraux commandés à Monsieur Maréchal, maître verrier à Metz, fit paver le sol en mosaïque de marbres fins et fit installer un autel de marbre blanc commandé à Monsieur Jacquemin. Toute la décoration de la chapelle lui fut inspirée par la Renaissance monumentale du XVIème siècle.

De chaque côté de l’autel sont adaptés deux monuments funèbres des anciens seigneurs de Preisch, les Schawenbourg. Ils proviennent de la chapelle st Jean Baptiste de l’ancien château- fort et datent du XVIème siècle.

La croix de prise de Possession

Située à côté de la chapelle, elle est également classée monument historique.

La Croix dite de prise de possession de la seigneurie de Preisch, par sire Jean de Schawenbourg, prévôt de Luxembourg, est un petit monument érigé en 1514, ainsi que l’indique le millésime gravé sur une stèle que surmonte la croix qui porte le christ.

Sur la stèle sont sculptés le blason et les armes de la maison Schawenbourg. On sait qu’anciennement, les actes seigneuriaux étaient portés à la connaissance des vassaux, après les offices divins, au pied de la croix de seigneurie.

 
 
 

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter !